EXIsTENCEs

En cours de création

Spectacle Tout public à partir de 14 ans

RÉSUMÉ 

Un canapé. Une jeune femme y est affalée. Autour, des éléments épars, quelques livres, des projecteurs, un petit castelet de guignol traditionnel sur lequel pendent des marionnettes… 

 

Lorsqu’elle commence à parler, une inquiétante thérapie se met en marche autour de ce qui semble la préoccuper. Ses amis, son métier de marionnettiste, ses questions existentielles, tout y passe et trépasse, puisque c’est comme ça qu’elle commence, par la mort. 

 

Alternant des adresses directes avec le public et des détournements absurdes, EXIsTENCEs trace des voies de compréhensions possibles de l’Existence humaine. Analysant notre rapport à la mort, nos différentes manières de vivre et d’expliquer notre réalité, le spectacle invite le public à prendre conscience activement et joyeusement du caractère insignifiant et indéterminé du réel tout autant que de la capacité proprement humaine à tenter de le clarifier et de lui donner du sens…

 

La création s’inspire de deux traités philosophiques : Le Réel ou traité de l’Idiotie de Clément Rosset et Le mythe de Sysiphe d’Albert Camus. Le texte sera également écrit à partir de témoignages réels recueillis à l’occasion de « soirées » de discussions autour des thématiques du spectacle organisées dans différents théâtres partenaires de la création.

ÉCRITURE  - LES SOIRÉES "PARLONS-EN "

Le projet de cette pièce est de partager des questionnements philosophiques autour de l' "insignifiance" probable de l'Existence et du Réel. Ce propos inquiétant est porté par un personnage un peu désorienté tentant par tous les moyens de décrypter, de comprendre les différentes manières qu'ont développé les êtres humains pour expliquer les raisons de sa présence sur terre.

L'écriture du projet s'attachera à mettre en scène des témoignages de personnes rencontrées au cours de la création. Pour collecter ces témoignages, des soirées seront mises en place au cours de la saison 2019-2020.

Abordant des thématiques philosophiques profondes relatives au sens que chaque personne donne à son existence, l’idée est de donner la parole à « tout le monde » et d’imaginer ces rencontres aussi hasardeuses que possible, comme pourrait l’être un « micro-trottoir ».

 

Considérant le théâtre comme un lieu où peuvent raisonner nos questions existentielles, et pas seulement parce qu’il nous est possible d’y entendre la puissance des mots de Shakespeare, il s’agit cette fois de donner la parole aux spectateurs. 

 

On peut imaginer ce dispositif comme un moment unique de réflexion partagée, ou comme une pièce-documentaire que nous improviserons chaque soir et dont nous définirons les répliques en direct. 

 

Ces soirées se dérouleront entre novembre 2019 et mai 2020 et seront accueillies (2 à chaque fois) par trois structures différentes :

 

  • 15 novembre et 3 décembre 2019 : avec le Théâtre de l’Agora, scène nationale de l’Essonne (91)

  • 28 janvier et 17 mars 2020 : avec l’Espace Marcel à Carné à Saint-Michel-sur-Orge (91)

  • 6 mars et 24 avril 2020 : avec le service culturel de la ville de Villescresne (94)

 

  • 28 mai 2020 : Une soirée finale regroupant tous les invités ayant assistés à une des soirées sera organisée au Théâtre de l’Agora, scène nationale de l’Essonne.

RÉSIDENCES DE CRÉATION 20 / 21

7 semaines entre septembre 2020 et novembre 2021

Création novembre 2021

 

 

 

 

ÉQUIPE

 

Écriture et conception

Lucile Beaune

Jeu

Lucile Beaune et Valentine Martinez

Regard extérieur (jeu et marionnette)

Pierre Tual

Regard extérieur (dramaturgie) 

Jérôme Rouger

Construction (marionnettes)

Polina Borisova

Construction (décors)

En cours

Création lumière

Julien Barbazin

Création sonore

Eve Ganot

Production et diffusion

Claire Thibault

Le projet est actuellement en recherche de  partenaires et de soutiens financiers, il est à ce jour soutenu par le théâtre de l'Agora, scène nationale de l'Essonne (91), l'Espace Marcel Carné de Saint-Michel-sur-Orge (91), le centre culturel de Villescresne (94), le SILO de Méréville (91), l'Hectare, scène conventionnée de Vendôme (21) et le Bouffou Théâtre à Hennebont (56).